Je m’appelle Henri Comte, je suis né il y a 66 ans dans l’Aude, à Quillan. J’ai deux enfants, l’un installé à Bordeaux, l’autre ici, à Caunes ; je suis également plusieurs fois grand-père, entre autre de ma petite fille scolarisée dans l’école de notre village. Mon père était forestier, et je suis à mon tour rentré sur concours à l’ONF, l’Office National des Forêts, où j’ai exercé pendant 42 ans d’abord quelques années à Bar le Duc, St Gaudens, avant de pouvoir revenir dans l’Aude en 1984.
J’ai eu la chance d’exercer un métier passionnant : la gestion des milieux naturels, la gestion des chantiers de coupe, la DFCI... Mon métier m’a aussi toujours amené à être en contact avec les élus locaux, ce qui m’a donné l’envie de m’impliquer à mon tour, il y a longtemps déjà puisque j’ai déjà été conseiller municipal en charge de l’environnement, à Lespinassiere, puis à Villeneuve Minervois. Aujourd’hui retraité, j’ai plus de temps libre, et l’envie de continuer à m’impliquer comme je l’ai toujours fait.
Caunes, ce n’est pas seulement un beau village, c’est aussi de beaux espaces naturels, en premier lieu nos 1 500 hectares boisés, se composant en 1 000 ha de fôret domaniale et 500 ha de biens communaux et privés un véritable patrimoine à protéger et valoriser. Nous défendrons ce patrimoine. La prévention du risque incendie doit être une préoccupation constante, et nous poursuivrons les efforts menés dans ce domaine par la municipalité de Denis Adiveze ; de même, parce que ce patrimoine doit nous rester accessible, nous maintiendrons la participation de la commune au bail avec l’ONF. Comme souvent nos villages, notre patrimoine forestier est très éclaté entre les différents propriétaires, au premier rang desquelles la commune et l’ONF.

J’étudierai la possibilité de réaliser un programme d’échange de parcelles visant à la création d’une forêt communale sur Caunes, comme cela a été fait dans des communes voisines... Un beau projet d’avenir, qui bénéficiera à tous. Nous lancerons, en parallèle, un programme ambitieux de plantation d’arbre : On le sait, c’est un enjeu majeur pour l’avenir de la planète et de nos enfants.
Et quand on parle d’arbre, il n’y a pas que la forêt, ce sont aussi les arbres d’ornement, ou d’alignement. Ils embellissent notre quotidien et ont toute leur place parmi nous, certains sont mêmes désormais labellisé « arbres remarquables » ; tous nécessitent, aussi, une vigilance particulière et un entretien professionnalisé, pour en profiter plus longtemps en toute sécurité.
L’ensemble de ces démarches, vous l’aurez compris, s’inscrit dans un contexte plus large, la défense de notre environnement naturel, au sens le plus large : la poursuite du programme zéro phyto, le combat pour la biodiversité, mais aussi la lutte contre les pollutions et la réduction de nos déchets. C’est une urgence, et nous devont être à la hauteur de ces enjeux.