Ghislaine dit qu’elle est "enracinée à Caunes" : elle y est née, comme avant elle ses parents et ses grands-parents... "Après des études à l'école normale de Carcassonne et de  Montpellier, j'ai eu la chance d'exercer au collège de Rieux", Elle  y fera toute sa carrière et y deviendra professeur de Français  aprés un cursus à la faculté. "C’est un petit collège rural, familial où il faisait bon travailler. J’aimais par-dessus tout mon métier, le contact avec les élèves, la possibilité de les faire évoluer…. orcément, j’y ai vu passer toute une génération de caunois, et c'est avec plaisir qu'aujourd'hui  je retrouve beaucoup d’anciens élèves sur la liste  de  Jean Louis ! "

Avec son mari, alors viticulteur à Azille, ils ont deux garçons, et maintenant cinq petits-enfants . "J’adore les enfants ! Ils sont spontanés et fragiles en même temps... Avec le recul, je mesure combien l'intérêt qu'on leur porte en tant qu'éducateurs ou, à fortiori, en tant que parents peut-être déterminante pour leur avenir. Il faut s'efforcer de les écouter et de respecter leur personnalité". Depuis plusieurs années, elle s’est engagée au sein de l’association "Lire et faire lire" en Occitanie, et propose, avec une autre adhérente, des temps de lecture au sein de deux structures du CIAS à Caunes :  l'ALAE et la créche. Elle va ainsi lire des histoires, 2 fois par semaine aux enfants de l’ALAE.
Désormais engagée sur la liste "Ensemble pour Caunes", elle est  ravie de l’expérience : "Il règne  une bonne ambiance  au sein du groupe qui stimule par  la motivation, le sérieux, l'implication de ses participants. J'apprécie donc d’apporter ma modeste participation aux projets d’avenir de mon village !"