Audois de naissance, Didier connaît Caunes depuis l’adolescence, lorsqu’il venait vendanger à Caunes. Les études et le travail l’ont ensuite basé à Toulouse où il a rencontré son épouse, avec qui, en 1995, il a bâti une petite maison à Caunes pour rejoindre pendant 25 ans sa famille, tous ses week-ends et ses congés : ses parents, sa sœur et son époux, caunois pur jus. « Pendant cette période Caunes était mon bol d’air ; champignons, asperges et poireaux sauvages, pêche à la truite étaient quelques-unes de mes activités favorites. » Son rêve de passer la retraite à Caunes a enfin pris corps il y a 8 mois, il a commencé à faire son jardin et à bricoler sa maison, désormais devenue résidence principale. « Jean-Louis m’a proposé dans la foulée de m’engager dans le conseil municipal et je suis enthousiaste à l’idée de participer activement à la vie de Caunes, désormais mon village à temps plein. »

Sa carrière en tant que psychologue du travail dans l’aviation civile sera sans aucun doute un atout dans la gestion de projets et les négociations. Ses nombreux voyages à l’international l’ont aussi convaincu de la nécessité d’une bonne gestion de l’eau et de préserver notre environnement… « Au plan local développer notre capacité d’adaptation aux évolutions climatiques, c’est d’abord prendre en compte les idées du plus grand nombre de caunois pour en faire des projets contributifs à la transition écologique et au développement durable. Et la mairie doit se faire une spécialité de convaincre les partenaires susceptibles de l’accompagner dans ses initiatives. Dans notre village on peut faire mille choses concrètes pour avoir la main sur notre quotidien et sur notre avenir ! »