Si Corinne est originaire des Haut de France, elle habite désormais à Caunes Minervois avec son mari Lucien. « Cela fait plus de 30 ans que nous venons à Caunes, où nous connaissions bien Jacques Obriet. Les convictions partagées avec lui et notre découverte de l’histoire, des paysages et des coutumes locales ont été à l’origine de notre attachement pour ce qui est devenu notre village. »
Travaillant  à l’origine en usine dans le secteur de l’électronique, elle devient ensuite professeur en lycée professionnel, puis Proviseure. Elle est actuellement en poste au lycée Charles Cros à Carcassonne. « Fille de profs, petite fille d’enseignants et de résistants, je prends mes racines dans la défense de l’individu et dans le monde de l’éducation. Deux piliers qui me permettent un bel équilibre… J’ai toujours été intéressée par les autres, leur formation et leur bien-être. C’est pourquoi je me suis impliquée dans mon travail auprès des jeunes, dans diverses associations comme le mouvement de la paix, mais aussi dans la vie locale. J’aime aider, et je suis souvent incapable de rester assise ». Elle a ainsi déjà été élue conseillère municipale, à Auby, dans le Nord, « où il a fallu se battre pour conserver une éducation de proximité, où on a développé le sport pour en faire une image de qualité de la ville...»

S’engager avec Jean Louis Petit pour les municipales lui est apparu naturel. « Chacun a envie d’apporter sa contribution à l’évolution de notre village. Il nous faut aussi nous associer et associer les habitants aux grands projets de la commune. C’est comme cela que Denis et sa précédente équipe ont pu avancer et il est de notre volonté de continuer dans cette orientation à développer le village. Il y a encore de grands chantiers à étudier, que ce soit dans le cadre de rénovations, mais aussi d’avancés importantes dans le domaine des économies d’énergie, de développement durable, d’aménagements… je pense en particulier à la salle multisports. Et puis plus que tout, je pense à la relève, nos jeunes, nous devons encourager les engagements citoyens de nos enfants, tels que nos jeunes sapeurs-pompiers bien sûr, et nous devons continuer et développer le Conseil Municipal des Jeunes ! »