L’histoire de Claire Baruch, c’est celle de l’engagement pour l’intérêt commun et les causes qui lui sont chères. Le goût des territoires et l’envie d’implication citoyenne lui viennent tôt et lui font vite quitter la capitale, « bien que passionnante, je ne me reconnaissais pas dans cette vie intellectuelle citadine », explique-t-elle. Aussitôt son diplôme de Sciences Po en poche, à 20 ans, elle préfère ainsi «partir à la découverte du vrai monde et de la vraie vie» et choisi en 1981 de s’installer en Occitanie. Son premier poste à la Région - alors "Midi-Pyrénées" - lui permet de vivre la décentralisation au quotidien : pragmatique, c’est sur son vélo que des dossiers passent des services de l’État à ceux de la Région.

Elle consacre ainsi près de dix ans à la fonction publique territoriale, au sein de la Région Midi-Pyrénées, puis du département de la Haute-Garonne, avec des postes de terrain; un cadre idéal pour développer de nouvelles compétences et comprendre l’importance pour l’avenir des questions environnementales. Au point de reprendre des études scientifiques et d’obtenir un diplôme d’ingénieur hydraulique en 1993... « Je travaille alors pendant une dizaine d’années à mon compte pour des Bureau d’Études, sur les enjeux des ressources naturelles et de l’environnement, en particulier pour la gestion intégrée des rivières. »

En 2004, elle rejoint la Maison de l’Initiative, coopérative d’entrepreneuriat basée à Toulouse, où elle travaille toujours depuis, mettant désormais au service des autres les multiples compétences déployées dans ses différents métiers. Elle y forme et accompagne des créateurs et créatrices d’entreprise, dans une coopérative d’activités qui sécurise leur démarrage.

C’est à la fin des années 2000 qu’elle rejoint notre commune. « Je connaissais Caunes, j’ai eu la chance d’acquérir sur un coup de cœur la maison où est né Pontus de la Gardie. C’est un village où il y a un souffle de liberté, où je fais de belles rencontres, où se côtoient des personnes d’horizons différents, un village où je me sens bien. »